Rencontre avec l’auteur du livre « Maggie Smith: A View from the Stalls »

Écrit par Caroline Février, le nouveau livre consacré à Maggie Smith (Minerva McGonagall) et intitulé « Maggie Smith: A View from the Stalls » sort fin mars. Rencontre avec son auteur !

« Maggie Smith: A View from the Stalls » sortira le 28 mars prochain et est déjà disponible en précommande sur Amazon à cette adresse : lien.

Pour l’occasion, Caroline Février nous a accordé une petite interview pour nous parler de son livre et de sa passion pour l’actrice britannique :

« Ce livre, à paraître fin mars au Royaume-Uni, n’est pas une biographie (il en existe déjà une, publiée en 2015, et c’est suffisant pour l’actrice, très discrète sur sa vie privée), mais il se présente comme une galerie des nombreux rôles interprétés par Maggie depuis environ 25 ans ».

« D’abord fascinée par ses talents de caméléon (la première fois que j’ai entendu parler d’elle, je pensais qu’elle avait 20 ou 30 ans de plus que son âge réel) et après l’avoir vue, non seulement au cinéma (notamment dans Harry Potter, bien sûr) mais plusieurs fois au théâtre, à Londres, j’ai eu envie de m’intéresser à sa carrière récente et d’en faire un livre (je suis universitaire et j’ai aussi une formation professionnelle de comédienne). C’était en 2006. Alors que je faisais mes recherches, Downton Abbey a fait son apparition à la télévision : si Maggie Smith, avait gagné, grâce au rôle de Minerva, puis celui de Violet Crawley, des millions de fans à travers le monde, la plupart ne la connaissaient en fait qu’à travers ces deux personnages. J’ai donc aussi voulu faire mesurer, à ceux qui l’appréciaient déjà, la diversité de ses rôles et sa capacité à se… métamorphoser, à l’image de son plus célèbre personnage. Ceux qui l’aiment dans Harry Potter, Downton Abbey, dans Le Jardin Secret, Hook ou Sister Act, vont pouvoir découvrir les rôles très différents qu’elle a joué en parallèle, sur scène et à l’écran ».

« Le livre, 330 pages, est illustré de caricatures la représentant dans chaque rôle, comme on le fait pour les critiques de pièces de théâtre dans les journaux anglais (Maggie a beaucoup ri quand elle les a vues) ».

Pour en savoir plus sur la maison Gryffondor, cliquez ici !


Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.