Découvrez le livre “les Animaux Fantastiques : le journal du tournage” !

L’éditeur HarperCollins vient de sortir un magnifique livre consacré au tournage du premier volet des Animaux Fantastiques.  Interviews exclusives, anecdotes et histoires inédites sont au rendez-vous !

Le journal du tournage va vous replonger dans la magie du monde des Animaux Fantastiques. Foisonnant de scoops, d’exclusivités et d’anecdotes inédites recueillies auprès des acteurs et du réalisateur du film, ce livre vous permettra d’en apprendre plus sur l’univers du film et de mieux comprendre la personnalité des différents personnages de l’histoire.

L’originalité du livre réside dans sa présentation. Le contenu est rédigé sous la forme d’un vrai journal et inclus un supplément dédié aux Crimes de Grindelwald avec des images exclusives !

Le livre est émaillé d’interviews extrêmement interessantes des équipes du film. Par exemple, J.K. Rowling explique que “Queenie est quelqu’un qu’on sous-estime constamment. C’est sans doute en partie parce qu’elle semble si gentille et insouciante […]. Mais en tant que Legilimens, Queenie n’est pas toujours infaillible. Au point même que ses talents peuvent lui attirer des ennuis“.

Katherine Waterston (Tina Goldstein), quant à elle, trouve la relation entre Queenie et Tina très touchante. “Elles n’ont de famille qu’elles-mêmes. Elles sont tout l’une pour l’autre. Leur relation se sent plus qu’elle ne se voit“. L’actrice rend d’ailleurs hommage à J.K. Rowling : “le talent et l’intelligence de Jo en tant que scénariste transparaissent dans le fait qu’elle sait parfaitement suggérer les sentiments désespérés personnages“.

Eddie Redmayne (Norbert Dragonneau) nous parle également de la fameuse valise de Norbert, qui le représenterait symboliquement : “Elle a quelque chose de presque vivant. Elle traduit toute sa passion qu’il nourrit pour ces animaux […]”.

En outre, le directeur artistique, Stuart Craig, révèle les difficultés liées au monde magique présent dans la valise de Norbert : “On a parlé d’armoires avec des vitrines, de cabinets de curiosités; mais ça ne fonctionnait pas pour des animaux vivants“. Christian Manz rajoute : “L’idée, c’était de montrer les bêtes le plus possible dans leur habitat. Au débat, c’était une sorte de parc zoologique qu’on aurait filmé en extérieur. Mais, quand J.K. Rowling a vu notre présentation, elle a fait remarquer qu’il faudrait un sorcier plus puissant que Voldemort pour créer un tel safari. vous avons donc durant revoir nos ambitions à la baisse et adopter une approche plus bricolée“. Le monde de la valise fût donc un véritable défi pour les équipes du film.

La dernière partie du livre révèle de nombreuses photos exclusives du second volet des Animaux Fantastiques :

Vous pouvez vous le procurer en ligne juste ici !

Pour en savoir plus sur la maison Gryffondor, cliquez ici !


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *