L’histoire de Pétunia et Vernon Dursley

Wizarding World a publié l’histoire de la famille Dursley. On y apprend notamment comment Pétunia et Vernon se sont rencontrés, quelle était la relation entre Pétunia et Lily et pourquoi Harry était aussi mal traité par les Dursley ! En voici notre traduction

L’oncle et la tante de Harry se sont rencontrés au travail. Petunia Evans, à jamais aigrie par le fait que ses parents semblaient apprécier sa sorcière de soeur plus qu’ils ne l’appréciaient, quitta Cokeworth pour toujours afin de suivre un cours de dactylographie à Londres. Cela la conduisit à un emploi de bureau, où elle rencontra Vernon Dursley, un homme extrêmement peu magique, obstiné et matérialiste. Grand et sans cou, ce jeune cadre semblait être un modèle de virilité pour la jeune Pétunia. Non seulement, il lui  rendit son intérêt romantique, mais il était délicieusement normal. Il avait une voiture parfaitement correcte, voulait faire des choses tout à fait ordinaires et, au moment où il l’emmena à une série de rendez-vous ennuyeux, au cours desquels il parlait surtout de lui-même et de ses idées prévisibles sur le monde, Pétunia rêvait du moment où il lui mettrait la bague au doigt.

Lorsque, en temps voulu, Vernon Dursley proposa de l’épouser, de manière très galante, en mettant un genou à terre dans le salon de sa mère, Pétunia accepta immédiatement. La seule interrogation provenait de Vernon et de sa possible attitude envers sa soeur, cette dernière étant maintenant en dernière année à l’école de magie et de sorcellerie de Poudlard. Vernon était même enclin à mépriser les gens qui portaient des chaussures marron avec des costumes noirs ; alors que ferait-il d’une jeune femme qui passait la plupart de son temps à porter de longues robes et à jeter des sorts, Pétunia ne préférait même pas y penser.

Elle avoua la vérité lors d’un rendez-vous galant, ponctué de larmes, dans la voiture de Vernon, alors qu’ils étaient assis en face de la friterie où Vernon venait de leur acheter à manger après être allés au cinéma. Vernon, comme Pétunia s’y attendait, fut profondément choqué. Cependant, il déclara solennellement à Pétunia qu’il ne lui reprocherait jamais d’avoir un monstre pour soeur et Pétunia, soulagée, se jeta sur lui avec une telle violence, qu’il laissa tomber sa saucisse frite.

La première rencontre entre Lily, son petit ami James Potter, Pétunia et Vernon se passa très mal et c’est à partir de ce moment que leur relation se dégrada. James trouvait Vernon amusant et commit l’erreur de le montrer. Vernon essaya de traiter James avec condescendance en lui demandant quelle voiture il conduisait. James décrivit alors son balai de course. Vernon supposa à haute voix que les sorciers devaient vivre des allocations de chômage. James parla de Gringotts et de la fortune en or massif que ses parents y avaient économisée. Vernon ne comprenait pas si James se moquait de lui ou si c’était vrai et se mis alors en colère. La soirée se termina par la sortie en trombe de Vernon et de Pétunia, tandis que Lily éclata en sanglots et que James (un peu honteux) promit de se réconcilier avec Vernon à la première occasion.

Cela ne se produisit malheureusement jamais. Pétunia ne voulait pas de Lily comme demoiselle d’honneur, car elle était fatiguée d’être toujours dans son ombre, ce qui blessa profondément Lily. Vernon refusa de parler à James lors de la réception, mais le décrit à haute voix (pour que James puisse entendre) comme « une sorte de magicien amateur ». Une fois mariée, Pétunia devint de plus en plus comme Vernon. Elle aimait leur maison carrée et soignée au 4 Privet Drive. Elle était désormais à l’abri des objets qui se comportaient bizarrement, des théières qui diffusaient soudainement des airs à son passage ou des longues conversations sur des choses qu’elle ne comprenait pas. Elle et Vernon choisirent de ne pas assister au mariage de Lily et James. La toute dernière correspondance qu’elle reçut de Lily et James était l’annonce de la naissance de Harry, et après un regard méprisant, Pétunia le jeta directement à la poubelle.

La découverte de leur neveu orphelin sur le pas de leur porte environ un an plus tard fut un choc extrême. La lettre qui l’accompagnait racontait comment ses parents avaient été assassinés et demandait aux Dursley de le prendre en charge. Elle expliquait que, grâce au sacrifice que Lily avait fait en donnant sa vie pour son fils, Harry serait à l’abri de la vengeance de Lord Voldemort tant qu’il pourrait considérer cet endroit comme son foyer. Cela signifiait que le 4 Privet Drive était son seul sanctuaire.

Avant l’arrivée de Harry, Pétunia était devenue, si tant est qu’il y en ait eu, la plus déterminée des Dursley à éviter toute discussion au sujet de sa soeur. Pétunia avait des sentiments de culpabilité latents quant à la façon dont elle avait coupé les ponts avec Lily (qu’elle avait, secrètement toujours aimée), mais ceux-ci étaient enfouis dans une jalousie et une amertume considérables. Pétunia avait également enfoui en elle (et ne l’avait jamais avoué à Vernon) l’espoir qu’elle aussi montrerait des signes de magie, et qu’elle pourrait aller à Poudlard.

Cependant, en lisant le contenu de la lettre de Dumbledore, qui lui disait à quel point Lily était morte courageusement, Pétunia savait qu’elle n’avait pas d’autre choix que d’accueillir Harry et de l’élever aux côtés de son fils bien-aimé, Dudley. Elle le fit à contrecœur et ne cessa de punir Harry pendant son enfance pour cette décision qu’elle-même avait prise. Tout comme Severus Rogue, l’inimitié de Vernon pour Harry venait en partie du fait qu’il entretient une ressemblance troublante avec son père, que tous deux haïssaient.  

Les mensonges de Vernon et Pétunia sur la manière dont les parents de Harry étaient morts étaient en grande partie basés sur leurs propres craintes. Un sorcier noir aussi puissant que Lord Voldemort les effrayait trop et, comme tout sujet qu’ils trouvaient dérangeants ou désagréables, le repoussèrent au fond de leur esprit et maintinrent l’histoire du « morts dans un accident de voiture » avec une telle constance qu’ils réussirent presque à se persuader qu’elle était vraie.

Même si Pétunia fût élevée aux côtés d’une sorcière, elle était remarquablement ignorante en matière de magie. Elle et Vernon partagèrent l’idée confuse qu’ils pourraient d’une manière ou d’une autre étouffer la magie de Harry et, dans une tentative de se débarrasser des lettres qui arrivèrent de Poudlard le jour du onzième anniversaire de Harry, elle et Vernon se rabattirent sur la vieille superstition selon laquelle les sorcières ne pouvaient pas traverser l’eau. Pourtant, elle avait souvent vu Lily sauter au-dessus de ruisseaux dans leur enfance, elle n’aurait donc pas dû être surprise quand Hagrid n’eu aucune difficulté à se frayer un chemin à travers la mer démontée jusqu’à la cabane sur le rocher.

Deux dessins de J. K. Rowling ont également été dévoilés :

Découvrez également les histoires de la famille Potter (en cliquant ici), de la famille Malefoy (cliquez ici), des « Vingt-huit Sacrés» (cliquez ici), ainsi que des explications sur le sortilège du Patronus (cliquez ici) !

Source : Wizarding World


Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.